Quels outils pour devenir écrivain ? Devez-vous écrire un livre sur ordinateur ou à la main ?  Découvrez les avantages et les inconvénients de chaque outil d’écriture pour devenir écrivain.

Quels outils pour écrire ? écrire sur ordinateur ou à la main ?

outils pour devenir écrivain

QUEls outils pour devenir écrivain ?

L’introduction des ordinateurs dans nos vies quotidiennes est un phénomène récent et pourtant… ils ont déjà considérablement modifié nos pratiques d’écriture. Mais qu’en est-il de celles des écrivains ? Ne peuvent-ils donc plus se passer de leur ordinateur ou gardent-ils encore un attachement profond au stylo et au papier ?

mon expérience et celle des autres écrivains

Depuis le début, j’utilise les deux méthodes que je trouve complémentaires. Je n’ai aucun problème à écrire mes idées sur papier pour structurer mon histoire de base, puis à les développer pour en faire un roman sur mon ordinateur (ou autre tablette numérique – smartphone, Ipad, etc).

Qu’en est-il des autres écrivains ? La réalité est partagée : Paul Graham n’écrit qu’à la main tandis que J.K. Rowling semble utiliser son ordinateur. Marie-Adrienne Carrara, explique qu’après avoir longtemps écrit à la main, munie d’un stylo, elle s’est décidée un jour d’apprendre à taper sur ordinateur pour gagner du temps.

Pour savoir quel outil utiliser, je vous propose de vous faire votre propre opinion en comparant :

  • 1ère partie : les avantages et les inconvénients de l’écriture à la main
  • 2ème partie : les avantages et les inconvénients de l’écriture sur ordinateur.

 

1ère partie

les avantages de l’écriture à la main

 

1/ Les erreurs de rédaction

Ecrire sur papier, c’est s’autoriser plus souvent à faire des ratures et se retrouver avec des dizaines de mots autour de sa phrase lorsqu’une tournure ne nous plaît pas. L’écriture manuscrite permet de faire plus d’erreurs de rédaction et de mémoriser nos idées dans le temps. C’est tout l’apport de l’écrit par rapport à l’ordinateur.

L’outil d’écriture qu’est le papier est le plus vieux au monde par rapport aux plateformes numériques, et permet de VOIR ses erreurs. Sur un ordinateur, voir ses erreurs est plus difficile car le visuel est moins agréable. Lire un papier est toujours plus simple car il n’y a pas une luminosité trop forte pour vous fatiguer les yeux ou un quelconque message de votre antivirus pour vous distraire dans votre travail. Le papier donne une proximité qui rassure.

2/ Le rapport au temps

Ecrire sur papier, c’est faire le choix d’un rapport au temps différent. Vous ne serez pas dérangé par la musique de Youtube, ni par les messages des réseaux sociaux et encore moins par les messages de mises à jour Microsoft.

Ne négligez pas ce point : la distraction est le plus grand ennemi de l’écrivain. Face à votre feuille, vous serez obligés d’écrire et de vous concentrer, pas de papillonner. Chaque fois que j’écris à la main, j’appréhende le temps qui passe et je me sens plus calme.

3/ Les dessins et autres gribouillages

Ce conseil est surtout pratique pour faire des coupures originales rompant avec les traditionnels *** qui servent de transition entre des paragraphes ou de longs extraits de chapitres. Mais pas seulement…

Parfois on se met à écrire… On produit un, deux ou trois textes, et puis soudain, comme ça, on se met à dessiner dans la marge ou en plein milieu d’une phrase. N’ayez aucun complexe avec cela et ne vous dîtes surtout pas : “je ne suis pas dessinateur, je ne devrais pas aller plus loin.” Laissez juste venir.

Il m’est arrivé, au cours de mes séances d’écriture sur mon ordinateur, d’avoir l’idée d’introduire des symboles. Ce sont de petites images certes, mais j’avais besoin de les dessiner. N’étant pas graphiste, je me suis dit qu’il serait de bon ton de prendre une feuille de papier pour cela. Si vous voulez les introduire sur votre document texte d’ordinateur, scannez vos gribouillages et introduisez-les en format png ou jpeg dans votre histoire.

4/ La sensation d’écriture et le contact du papier

Ecrire un roman avec un support papier, c’est faire le choix d’une sensation. L’écriture à la main est beaucoup plus émotionnelle. Vous n’écrivez pas seulement avec votre esprit et votre imagination, mais aussi avec votre corps.

Une écriture manuscrite parle. On peut devenir l’émotion de l’écrivain en observant son écriture : si elle est petite, grosse, soignée ou pleine de ratures. Être au contact d’un stylo et du papier donne un plaisir que vous n’obtiendrez jamais en tapant à l’ordinateur, malgré la multitude de polices de caractères proposé par Dafont.

5/ la mémorisation

Lorsque vous faîtes une erreur sur un fichier Open Office, vous pouvez certes la rectifier mais vous ne savez pas trop où marquer les nouvelles idées que vous avez en tête, ni où les copier. Sur une feuille de papier, vous pouvez annoter dans une zone que vous garderez en mémoire, que vous pouvez découper et coller dans un classeur par exemple.

Les inconvénients de l’écriture à la main

1/ Les bavures

Stylo encre et feuille de papier ne font pas toujours bon ménage. Surtout lorsque vous avez la brillante idée de poser votre main sur l’encre fraîche.

Les bavures sont courantes et c’est un inconvénient majeure de l’écriture manuscrite, même avec un bon stylo. Stylo encre ou stylo bille, vous devez vous attendre à ce genre de ratés.

2/ la conservation des feuilles

une question de rangement

Si vous n’êtes pas méthodique, vous pouvez d’ores-et-déjà prendre votre ordinateur et oublier l’idée d’écrire sur des feuilles de papier. Ecrire sur le papier est une sensation merveilleuse, pourvu que vous sachiez conserver vos écrits ! Rassurez-vous, j’ai moi-même perdu trois ou quatre feuillets au début de mon parcours d’auteure et je sais que c’est une erreur naturelle.

Néanmoins, faîtes attention. Les trois ou quatre feuilles dont je vous parle étaient les descriptions initiales de mes personnages et, malheureusement pour moi, les meilleures que j’avais faîtes à ce moment-là. Les feuilles volantes doivent être bannies pour votre succès d’écrivain. Être artiste, c’est bien : ne pas perdre son oeuvre, c’est mieux.

une question de fragilité

Par ailleurs, le papier est un support fragile. Il suffit que vous décidiez de vous promener en pleine nature et de décrire le paysage, feuilles et stylo en main, pour qu’un coup de vent vienne gâcher tout ce que vous avez écrit. Les tasses de café et le lait à proximité de ce support sont aussi dangereux.

3/ la souplesse de réorganisation de vos idées

Je vous le disais, écrire sur papier facilite la mémorisation, mais réorganiser ces idées peut-être plus difficile sans logiciel de traitement de texte pour tout ranger. Vous serez moins agiles avec des feuilles de papier et serez limités pour faire des corrections, à moins d’avoir un bon système de codes couleurs, ce que je ne vous recommande pas.

4/ la vitesse d’écriture

En tant qu’écrivain du XXIe siècle habitué aux touches de clavier, vous aurez, croyez-moi un temps de retard pour produire un texte uniquement sur des feuilles. La vitesse d’écriture ne signifie pas que vous devez écrire votre livre en 30 jours obligatoirement. Mais entre un escargot et une tortue, il vaut mieux choisir le plus efficace.

 

2ème partie

les avantages de l’écriture sur ordinateur

 

1/ Les sauvegardes

Ctrl + s

Cette combinaison de touches sur votre clavier doit devenir un réflexe. Vous devez, systématiquement, et chaque fois que vous finissez un paragraphe (voire une phrase pour les plus anxieux), sauvegarder ce que vous avez écrit.

Au début de mon aventure, j’ai par trois fois oublié de sauvegarder ce que j’avais écrit. Le résultat : un total de 35 pages effacées pour toujours. Et de mon ordinateur, et de ma mémoire !

Je ne sais pas si vous réalisez ce que c’est que 35 pages… à cette époque, cela représentait 3 journées complètes de travail, puisqu’il y a cinq ans je passais au moins 6 à 7h devant mon écran.

2/ La mise en page

C’est l’avantage d’un logiciel de traitement de texte par rapport à une écriture sur papier. Vous pourrez changer la taille de caractère à votre guise, changer les couleurs, faire des tests pour centrer votre texte ou l’aligner à droite…

Toutes ces fonctionnalités sont vraiment très importantes pour la rédaction d’un roman et c’est à vous de le faire. Pas à votre éditeur. Cela ne signifie pas que votre mise en page restera telle qu’elle lorsque vous enverrez votre manuscrit, mais elle sera bien plus soignée qu’à la main.

3/ Les polices

C’est un avantage que vous n’aurez jamais en écrivant sur papier (ou alors ce sera un peu difficile dans le temps). Grâce à la technologie et au site internet Dafont, vous pouvez découvrir et télécharger des milliers de polices de caractère différentes. La possibilité d’écrire un roman avec une police sur-mesure qui correspond à l’ambiance de notre histoire est magique. Profitez-en !

4/ La rapidité

Si vous utilisez l’ordinateur en-dehors de vos temps d’écriture, vous avez plus ou moins pris l’habitude d’écrire sur un clavier et développé une rapidité à taper du texte.

une réelle compétence pour l’écrivain

Ne sous-estimez pas l’importance de cette compétence car certains auteurs refusent catégoriquement de taper la moindre ligne sur l’ordinateur. La conséquence est qu’ils se retrouvent limités quant au choix de leur maison d’édition au moment de l’envoi du manuscrit. Or de plus en plus de maisons d’édition (dont les grandes) refusent de prendre des écrits manuscrits.

quelle conséquence ?

Ces écrivains doivent alors retaper à l’ordinateur l’équivalent de 300 ou 400 pages manuscrites. Voilà une perte de temps dont vous pouvez vous passer car même avec toute la bonne volonté du monde cela prendrait du temps.

écrire à la vitesse de sa pensée

Pour ma part, je tape très vite et je suis très heureuse d’avoir un ordinateur pour pouvoir suivre le rythme de ma pensée. C’est cela le plus important : écrire au rythme de sa pensée ! Nos pensées vont toujours plus vite que nos mains lorsque l’on écrit sur papier.

5/ La dématérialisation des feuilles

Si vous vous êtes déjà aventurés à écrire l’intégralité de votre oeuvre littéraire sur des feuilles, vous savez donc combien il est difficile de stocker cette masse de papier, même lorsque vous faîtes l’effort de la ranger et de la classer dans un trieur ou dans un tiroir.

Avec l’ordinateur, un disque dur ou une clé USB, le souci du stockage disparaît. Vous pouvez ranger vos feuilles dans un seul et même fichier et l’emporter avec vous partout, où vous voulez et quand vous voulez ! Ce qui est plutôt pratique lorsque l’on est un écrivain qui ne maîtrise pas son inspiration ni le moment où il est le plus propice d’écrire.

Les inconvénients de l’écriture sur ordinateur

1/ Votre position sur une chaise

Cet inconvénient vaut aussi pour l’écriture manuscrite. La seule différence aujourd’hui, c’est que nous passons beaucoup plus de temps sur l’ordinateur et que nous effectuons des mouvements avec nos doigts différents. Nous ne formons pas des lettres, nous tapons.

Ne sous-estimez pas l’impact, négatif que cela peut avoir, puisque le gouvernement souhaite améliorer le clavier azerty que nous connaissons actuellement pour pallier aux problèmes d’articulation. De plus, les maux de dos sont importants lorsqu’on s’assoit mal. C’est pourquoi il est important de rester bien assis pour rester productif dans le temps.

2/ L’obligation d’auto-discipline

Ecrire sur l’ordinateur exige une obligation d’auto-discipline. Passer trop de temps devant votre écran use vos yeux et détériore votre santé. Faîtes également attention aux addictions : il est préconisé de ne pas rester plus de deux heures devant un écran sans faire de pause.

3/ La lumière des écrans

L’outil d’écriture de roman qu’est l’ordinateur suppose pour être bien utilisé de respecter certaines conditions de configuration de votre ordinateur. La question de la luminosité est fondamentale ! En tant qu’écrivain, vous vous engagez à écrire pendant des heures. Veillez donc à ce que vos yeux et votre tête n’en pâtissent pas.

Pour cela, veillez à protéger vos yeux.

4/ les annotations ponctuelles

Dans vos phases de créativité intense, vous serez confrontés à un méli-mélo d’idées dont vous ne saurez que faire. Où les écrire ? Où les conserver ? Comment y avoir accès rapidement ? C’est le désavantage de l’ordinateur. Si vous avez une idée en plein milieu d’une rue, vous n’aurez pas votre ordinateur à portée de main pour la noter.

Utilisez plutôt votre portable pour la noter, mais là encore : la mémorisation de votre idée risque d’être faible.

En conclusion :

1/ Utilisez le papier pour la phase de structuration

Utilisez un cahier ou quelques feuilles de papier pour noter vos idées de base. Vous pouvez à votre loisir les griffonner voire dessiner pour les mettre en perspective et concrétiser le corps de votre histoire.

2/ Utilisez votre ordinateur pour la phase de productivité

La rapidité et la facilité de stockage que nous offre le numérique est une opportunité fabuleuse que je vous conseille de saisir, ne serait-ce que pour faire une belle mise en page et accéder aux corrections automatiques. Peut-être débutez-vous dans l’écriture ou tout autre exercice de rédaction, peut-être êtes-vous nostalgique du papier, ce que je comprends. Mais songez au gain de temps et surtout à quel point il est agréable de faciliter son travail de correction. Ne sous-estimez pas l’apport d’un bon logiciel de traitement de texte pour cette phase.


Et vous ? Quel outil d’écriture utilisez-vous ? Lequel préférez-vous ?


NEWSLETTER HEBDOMAIRE


Leave a Reply

Your email address will not be published.